Pourquoi utiliser des plaquettes de natation ?

Les plaquettes de natation sont des outils que vous pouvez utiliser lors de vos séances de natation pour travailler votre technique et votre force. 

Elles se fixent à vos poignets ou à vos doigts et augmentent la résistance de l’eau lorsque vous nagez.

On retrouve 2 grandes familles de plaquettes : 

  • les paddles classiques, qui couvrent l’ensemble de la main.
  • les fingers paddles, qui ne couvrent que les doigts, plus petites donc moins exigeantes.

Il existe également des modèles moins communs et plus spécialisés : les paddles d’avant-bras et les paddles à poignet libre par exemple.

Pourquoi utiliser des plaquettes de natation ?

Les plaquettes doivent vous aider à améliorer votre technique de nage, votre force et votre efficacité dans l’eau. 

Voici quelques avantages spécifiques :

  • Amélioration de la technique de nage : Les plaquettes vous forcent à garder un coude haut et à faire travailler votre avant-bras lors de la phase de catch.
     
  • Développement de la force : plus les plaquettes seront grandes, plus forte sera la résistance de l’eau, ce qui peut servir à se renforcer musculairement
     
  • Augmentation de l’efficacité et de la glisse : Avec les plaquettes, vous mettez moins de coups de bras par longueur, ce qui vous aidera à mieux ressentir la glisse grâce à une nage plus efficace
     
  • Amélioration de la fin de poussée : Les plaquettes vous aident à travailler sur la fin de votre poussée (après la hanche)
     
  • Détection des mouvements parasites : nager avec des plaquettes mettra très vite en lumière les imperfections dans votre cycle de bras.

C’est donc un excellent outil de progression, qu’il faut cependant utiliser avec modération….

L’abus de plaquettes est dangereux pour vos épaules

Il y a quelques précautions à prendre. 

La première est d’adapter la taille ainsi que la fréquence & la durée d’utilisation des plaquettes à votre niveau de technique natation.

→ Si vous débutez juste en natation, privilégiez des fingers paddles et intégrez-les par petites touches à votre entraînement (ni à toutes les séances, ni sur de longs intervalles)

→ Lorsqu’on a corrigé les principaux points de blocage technique, on peut passer à une utilisation plus fréquente, sur des intervalles plus longs, puis passer à des paddles complètes. 

(personnellement, je nage toujours avec des fingers après 13 ans de natation)

Attention donc à la taille : si vos plaquettes sont trop grandes, elles créeront une résistance trop importante qui peut causer une tension excessive sur vos épaules, coudes, tendons et ligaments. 

Si vous sentez que les plaquettes vous ralentissent par moment, c’est normal : comme je le disais, l’utilisation des paddles va accentuer les défauts dans votre cycle de bras. 

Dans ce cas, prenez le temps de travailler sans paddles des éducatifs qui vous permettront de corriger ces défauts, puis d’y revenir ensuite.

Enfin, il est important de ne pas trop s’appuyer sur elles et de varier vos séances d’entraînement avec et sans plaquettes.

2 éducatifs à tester avec vos plaquettes

Le premier éducatif est assez simple mais utile pour apprendre à ressentir le geste.

Ne mettez qu’une seule paddle et concentrez-vous sur la différence de sensation entre vos 2 bras, notamment sur la phase de reach et de catch.

Le second permet d’améliorer sa fin de poussée :

Avec les 2 paddles cette fois, appliquez-vous à pousser vers l’arrière jusqu’au bout de votre geste sous-marin.

Vous devriez pouvoir pousser jusqu’à la cuisse, même si cela nécessite un petit temps de glisse supplémentaire. 

Et si besoin d’accentuer cette sensation, vous pouvez chercher à pousser l’eau vers le plafond à la fin de votre geste.